webleads-tracker

Proconseil : Les premiers à vous seconder

Nos principes


Une démarche de Lean management se construit autour de plusieurs principes fondateurs

La valeur ajoutée

C’est l’obsession du beau geste, du processus efficace, qui permet de traquer et de réduire progressivement les tâches ou séquences n’ayant pas de valeur ajoutée pour le client (les fameux Mudas). Le Lean bien compris applique la notion de valeur à la totalité de « l’écosystème » de l’entreprise. Il vise l’amélioration des performances et de la compétitivité, en libérant les ressources techniques et humaines des activités qui ne contribuent pas au développement de l’entreprise et de son écosystème pour les réallouer à la création de valeur.

Le terrain

C’est l’endroit où tout se passe, là que se loge la connaissance réelle des processus de travail et des voies souvent insoupçonnées pour les améliorer. Le Lean bien déployé implique donc progressivement chaque collaborateur dans la démarche d’amélioration, reconnait sa contribution et autorise des temps de « respiration » pour faciliter la récupération, la coopération et la créativité. Il est donc d’une certaine façon une pensée managériale qui croit au réalisme, à l’intelligence collective et à la subsidiarité.

La coopération

La coopération est indispensable pour fluidifier les processus de travail dans une organisation complexe. Or, elle n’est pas si naturelle entre des métiers, des organisations, des hommes aux perceptions souvent différentes… Il faut donc la construire avec méthode et la valoriser à tous les instants. Pour cela, faire évoluer les rôles et responsabilités, les rituels de pilotage et de coordination, les comportements et les attitudes, la communication… s’avère nécessaire, tout en favorisant des espaces et des temps qui développent l’envie de coopérer.

L'amélioration permanente

Le Lean bien assimilé n’a pas de fin puisqu’il réussit à créer un état d’esprit et des comportements de recherche permanente du « faire bien », du « faire mieux » et même du « faire autrement ». Le Lean ne se cantonne pas aux petites améliorations de l’existant. Même s’il y contribue fortement, il permet en effet aussi la réingénierie partielle ou totale d’un processus, d’une organisation, d’une implantation.  Par ailleurs, c’est une démarche d’amélioration permanente qui peut être menée sur un temps court (Kaizen blitz en quelques jours), comme sur un temps moyen terme (chantier d’application sur quelques semaines), ou encore sur un temps plus long (projet de quelques mois).

retour à la page précédente

Des incontournables !

* Valeur ajoutée

* Terrain

* Coopération

* Amélioration permanente